Temps forts

Pays visités
Danemark 2015
Allemagne  1999 – 2001 – 2005 – 2010 – 2011 – 2013 – 2016
Pologne  2011
Slovénie  2003 – 2008
Pays-Bas  2007  (Juin et décembre)
Croatie  2003
Russie   2000 – 2001 – 2002
Roumanie  2001

Festivals
2016 :  Festival du 275ème anniversaire du Palatinat – Pfalzdorf – Allemagne
2016 :  3ème Festival de films documentaires – Tarare – France
2015 :
  Festival scandinave Nordlek – Viborg – Danemark
2015 :  2ème Festival de films documentaires – Tarare – France
2014 :  3ème Festival TarArts – Tarare – France
2013 : 
21ème Festival International de Musique et de Danse – Olpe – Allemagne
2013 :  2ème Festival TarArts – Tarare – France
2012 :  2ème Festival de rue  Printemps Veranais – Saint Vérand (69) – France
2012 :  1er Festival arts de rue TarArts – Tarare – France
2011 :  5ème Festival International des Arts traditionnels – Poznan – Pologne
2010 :  20ème Festival International de Musique et de Danse – Olpe – Allemagne
2009 :  Festival Musichoridanse – Tarare (69) – France
2009 :  Festival Polyculture – Fourneaux (42) – France

2008 :  Festival International Jurjevanje – Crnomelj – Slovénie
2007 :  Festival Musichoridanse – Tarare (69) – France
2007 :  Festival Folkart – Terneuzen – Pays-Bas
2002 :  4ème Festival Concours de Danse International pour les Jeunes – Moscou – Russie
2002 :  3ème Festival de danse contemporaine pour adolescents – Lyon – France
2001 :  2ème Festival de danse contemporaine pour adolescents – Lyon – France
2000 :  Festival Echappées Belles  – Lyon (69) – France
1999 :  Festival Pièces Détachées  – Romans (26) – France

Prix
2002:
Prix de l’ UNESCO (4ème Festival Concours de Danse International pour les Jeunes – Moscou)

Vernissage Expositions

2013 :  Espace culturel A. Malraux – Tarare – France
2009 :  Espace culturel A. Malraux – Tarare – France
2006 :  Espace culturel A. Malraux – Tarare – France  (2 expositions/2 thèmes)
2001 :  Galerie d’Art – Ploiesti – Roumanie

France
Romans – Marseille – Paris – Lyon – Villeurbanne – Grenoble – Sainte Foy les Lyon – Carmaux – Fourneaux – Bagnols sur Cèze –  Amplepuis – L’Arbresle – Tarare  et son canton (Saint Marcel L’Eclairé – Sarcey – Joux)

Travail en cours

[Lang_fr]

Créations 2016

3 solos/performances sur le thème de la résistance

Raphaël : Résister, c’est vivre dans une organisation clandestine, être caché, se rendre visible et invisible, être hors-la-loi, sur ses gardes, aux aguets, méfiant, c’est économiser ses forces, avoir un double-jeu, savoir se dissimuler.

Sophie : Résister, c’est une maîtrise, c’est aller à contre-courant, à contretemps de la partie adverse, faire preuve d’endurance, répéter, tenir, c’est un engagement moral et physique, c’est aller au bout de ses convictions.

Alix :  Résister, c’est vivre dans la peur et dans la colère, c’est une lutte politique, ne jamais baisser les bras, c’est vivre dans la dignité, rester soi.

Un cœur qui bat dans le carton

Suite du Soulèvement des cartons. Sera abordé ici le thème du recyclage avec un lien fort vers la situation catastrophique des migrants.

Je lutte donc je suis

La vie est plus forte que tout.
La vie est comme un fleuve.
On ne peut empêcher les gens d’être libre.
La manifestation est la somme de toutes ces petites pulsions de vie, comme une eau qui s’infiltre partout et à laquelle rien ne résiste.
Cette part d’intériorité très ancrée dans l’être devient visible.
On ne peut empêcher les gens de s’aimer même s’ils sont pressés comme des citrons.
Solidarité.
C’est peut-être une chance d’avoir l’opportunité de trouver d’autres modes de fonctionnement, plus près de la nécessité, du sens.
Qu’est-ce qui vaut vraiment le coup ?

Texte de Sophie Rehel

Création 2015

Le soulèvement des cartons

Quoi de plus banal qu’un carton ? Boîte à chaussures, emballage de yaourts ou de médicaments, cagette de fruits, container, intercalaire… On oublie facilement que le carton est issu d’un matériau noble, le bois.
Cinq danseurs vont redonner une ultime vie à de simples cartons voués à être jetés, brûlés ou au mieux transformés. Au travers des danseurs, les cartons exprimeront la folie des hommes, rendront hommage aux amoureux de la terre, lanceront un appel pour dire combien il est temps de se réveiller.

Création 2014

Une autre histoire

Créée pour le 3ème festival de rue TarArts, cette pièce est née de la rencontre entre un lieu et une pièce musicale.
Situées au cœur de la ville de Tarare sur les vestiges d’une usine textile surplombant un bassin rempli d’eau, les bordures du jardin de la Halle offrent aux danseurs une bande de terre de 15 mètres de long bordée d’une ossature métallique intégrant le bois, la brique et la pierre.
La musique, imaginée par le compositeur James Newton Howard pour le film « Snow White and the Huntsman » (2012) vient habiller ce lieu d’une atmosphère chevaleresque.
Tandis que le site prête son architecture aux danseurs, la musique leur insuffle son énergie. La chorégraphie s’inspire de cette interférence pour faire surgir de l’ombre des personnages hors du commun au centre de gravité sans cesse en mouvement. Ces créatures marquées au visage d’un masque peint en bleu, aux poignets et genoux repliés, talons relevés, se déplacent maladroitement, par saccades.
Tout au long de la pièce, la danse se combine à l’escalade donnant aux danseurs une allure mi-humaine mi-animale. À ces ascensions s’ajoute un jeu sonore, dynamique et rythmique produit par de simples bâtons sur les grilles et grillages. Le spectateur est emmené vers une fin calme et sereine, les danseurs repartant d’où ils sont venus, avec la démarche cette fois-ci affirmée des vainqueurs.

Créations 2013

Hommage à Juliette PITA

Cette succession de danses illustre l’œuvre et la vie de Juliette PITA, artiste originaire de Malaisie, invitée de l’exposition « Regards de femmes » à l’Espace A. Malraux à Tarare. D’une part, la femme joue un rôle clé dans la société mélanésienne, d’autre part, l’arbre tient une place centrale dans la vie de la population. Ces deux « personnages » se retrouvent et s’entrecroisent dans l’œuvre de Juliette Pita, l’écorce servant de support à ses tableaux.
La danse exprime les allers-retours de l’œuvre à l’artiste, chacun se nourrissant de l’autre,
décrypte le poids des responsabilités qui incombent à la femme, un thème cher à l’auteur,
traduit le chant des bâtons, musique des danses traditionnelles des îles Vanuatu, donne vie aux
arbres, à la forêt et à ses habitants…
Une performance colorée, rythmée et dynamique.

Les Petites Coppelia

Spectacle pour deux danseuses créé dans les vitrines du magasin Bonin Sports à Tarare à l’occasion du 2ème festival TarArts. Le propos de cette performance illustre le trouble que tout un chacun peut ressentir en présence de certains mannequins au regard intense dans les magasins ou vitrines. L’imaginaire du spectateur est stimulé, les danseurs-modèles se dédoublent, prennent vie, s’animent, l’histoire peut commencer… sur la mélodie enchanteresse du beau Danube bleu de Johann Strauss.

Créations 2012

Au cœur de la nature

Performance créée pour et dans l’espace du parc Thivel à Tarare, interprétée par les élèves volontaires du cours de danse contemporaine et les danseuses de la compagnie. Il est bon de rappeler combien l’Homme fait partie intégrante de la nature. Le spectateur trouve facilement sa place, délimitée par des repères aux abords du parc. Il n’a plus qu’à se laisser porter par l’ambiance paisible et tonifiante de cette nature au cœur de la ville.
Une marche scandée par une longue phrase gestuelle chemine tout au long de la descente d’escaliers jusqu’à traverser l’espace d’un pré verdoyant. Les bras dessinent dans les airs, accompagnés d’une marche en pointillée qui sera avalée par la forêt de bambous. Les troncs s’agitent et le mouvement se répercute dans les feuillages épais comme si le vent s’était invité. La forêt bruisse et déplace l’air avec une force tranquille, jusqu’à expulser des duos sortis de l’ombre vers la lumière. S’en suivent une variation qui exulte et un solo qui dévale la pente pour souligner les méandres du ruisseau. Sous l’impulsion des danseuses, l’eau de la rivière éclabousse les pierres, scintille dans les airs et chante le plaisir de danser. La fin de la chorégraphie, comme une parenthèse inscrite à la fin du jour, révèle les secrets du relief avec la profondeur des bois et ses couleurs assombries. Les danseuses apparaissent, disparaissent et appellent le spectateur à pénétrer avec elles au cœur de la nature.

La danse des mots – Festival Arts de rues (Tarare) – Festival Printemps Véranais (Saint Vérand)

Ce spectacle interactif mené par cinq interprètes interpelle la sensibilité, l’écoute et l’imagination du spectateur.

Sur scène, un escabeau et des mots qui circulent, bougent et prennent corps sur une musique du compositeur français d’origine argentin Carlos d’Alessio.

Des mots vivants qui racontent une histoire ! Chaque chorégraphie se déguste comme si elle devenait saveur, odeur et pouvait être malaxée.

Le passant spectateur a pour mission de découvrir le sens du geste et de la danse et de pointer du doigt le mot juste. Il entend et visualise en simultané et redécouvre le mot comme s’il venait d’une autre contrée. Il se peut qu’il rentre chez lui avec des mots élastiques dans la tête et des lettres qui dansent encore longtemps devant les yeux…

Création 2011

Pologne – Festival international des arts traditionnels (août)

Le cadeau de mariage
Sur une musique enlevée de Jean Sébastien Bach, chaque danseuse exprime son ressenti sur le thème de l’amour. Solos, duos et quatuors s’entremêlent dans une chorégraphie débordante de vitalité. 

Merci
Il y a comme une nécessité de le dire, de le proclamer, de le répandre et d’en faire écho. L’humour se charge de transmettre le message. La danseuse se métamorphose en un personnage touchant ou ridicule, comique ou convaincu, poétique ou enchanté. Le résultat est dans la boîte. Il faut y être, attraper un merci au vol et lancer un sourire aux artistes. Et hop, c’est encore un merci qui se fabrique et un sourire qui se dessine, cela ressemble fort à une correspondance en concurrence avec le virtuel. De vrais sourires et mercis que l’on peut soupeser, sentir et goûter, et qui nous accompagnent pour longtemps, longtemps… après s’être quittés.

Créations 2010

Tarare – Dans le cadre de l’exposition « l’eau ici et ailleurs » (novembre)

L’eau
Tout d’abord, l’eau nue, liquide, en mouvance, en mouvement, clapotis, force vive, beauté, transparence, scintillement, reflet.
L’eau à portée de main, pure, en redécouvrir la préciosité, avec respect.
L’eau, source de vie et d’abondance, lumineuse, sonore et rassurante.
L’eau, force vive, incontrôlable, spectacle vivant perpétuel, surprenante et jusqu’à être violente. L’eau de tous les extrêmes : matières, formes, apparitions, le parallèle avec l’Homme est si proche.

Les danseuses utilisent tous leurs sens pour mettre en valeur l’eau précieuse, indispensable à la vie. L’eau est là, visible et invisible. Le spectateur visualise et entend simultanément l’eau et la danse. La gestuelle est suggestive, elle ravive l’imaginaire de celui qui regarde. Pendant et après la prestation, le public est titillé, il a envie de se désaltérer, de se rafraîchir, de se miroiter, de savourer et d’entrer dans l’eau. L’avenir de l’eau et de la planète dépend de chacun d’entre nous, de nos gestes quotidiens, de notre regard sur l’Homme et de notre démarche active. Cette performance a pour but d’éveiller les consciences, d’engranger des questionnements sur l’eau et l’avenir de l’Homme.

Tarare – Dans le cadre de la fête des mousselines 2010 / Parcours Mémoire Textile (juin)

Les Fêtes Vénitiennes
Les Fêtes Vénitiennes conjuguent à la fois le 300ème anniversaire de la naissance de G.-A. Simonet, créateur de la mousseline, avec la reprise d’une œuvre musicale créée l’année de sa naissance, le 50ème anniversaire du Jumelage entre Tarare et Herrenberg, avec la venue d’artistes Allemands et Slovènes exprimant l’ouverture de la ville de Tarare sur l’Europe et l’adhésion au thème de la fête des mousselines, Les Rythmes et musiques du monde.
Une vingtaine d’artistes danseurs et musiciens seront confrontés à un challenge inédit : réaliser une œuvre de 30mn en apportant chacun un morceau du puzzle de la chorégraphie. Chaque danseur s’enrichira de la culture de l’autre en découvrant les différents processus de création et, sur scène, se côtoieront modern jazz, danse latino, danse néo-classique et danse contemporaine. Le langage commun qui découlera de cette réalisation originale qui inclut les musiciens sur scène aura une portée universelle et symbolique du rapprochement entre les êtres de tous horizons.

Improvisation musique et danse avec le Concert Impromptu
Improviser à ciel ouvert sur le thème de la mémoire textile constituera le socle de la matière chorégraphique. Règle du jeu : chaque danseur sera le partenaire de l’un des cinq musiciens en étant guidé soit par la mélodie ou le silence joués soit en guidant à son tour le musicien. L’artiste exposera puis développera un bagage gestuel créé en amont à partir des témoignages exposés dans le jardin de la Halle. La musique et la danse sont deux arts éphémères qui contribueront à revitaliser le passé en honorant la mémoire de plusieurs siècles de vie de l’industrie textile locale.

La Machine
L’Homme se trouve à la source de la création de l’outil. Ma démarche artistique est de chercher à retrouver l’Homme en partant de la mécanique. Les danseurs pénètrent au cœur de l’instrument et deviennent son, mouvement, rythme, accumulation, répétition, coordination, synchronisation, tension, naissance du produit manufacturé et jusqu’au travailleur actionnant les rouages. La Machine est une œuvre concise, hachée en petites séquences sonores et visuelles où chaque geste constitue l’une des notes d’une symphonie.

Témoignages
A travers Les témoignages d’une dizaine de personnes issues du monde de l’industrie textile, le cheminement du danseur est de tenter d’illustrer l’indicible caché dans un soupir, un timbre, un silence ou derrière un mot, une hésitation, un rire, etc. L’interprétation du danseur repose sur sa réceptivité devant une voix qu’il a choisie sans en connaître l’auteur(e), une voix avec laquelle il entretiendra une relation intime et sensible.

[/Lang_fr]

[Lang_de]

Venezianische Feste

Venezianische Feste mixen :

– den 300sten Geburstag von G-A Simonet (der Mousseline Erfinder) mit einem Musikwerk, den auf seinem Geburtsjahr komponiert wurde

– das 50ste Jubiläumsjahr der Städtepartnerschaft zwischen Tarare und Herrenberg mit Künstler aus Deutschland und Slowenien, die die europäische Öffnung von Tarare darstellen.

– das Mousseline Fest betretet aufs Thema « Rhythmus und Musik der Welt »

Ungefähr zwanzig Künstler wird eine ganz neue Herausforderung treffen: ein 30 Minuten Werk zu erfinden. Jeder muss einen Teil der Choreografie erstellen. Jeder Tänzer kann mit der Kultur der Anderen sich anreichern. Er kann verschiedene Kreation Prozesse entdecken. Auf der Bühne treffen sich Modern Jazz, Latino Tanz, neoklassischer Tanz et zeitgenossischer Tanz. Die allgemeine Sprache aus diesem Werk wird weltweit verbreiten. Es wird die Zusammenführung der Leuten jeglicher Couleur symbolisiert.

Improvisation (Musik und Tanz) mit « le Concert Impromptu »

Freilichttheater mit Improvisation zum Thema « Textilerrinerung » ist der Grund der Choreografie. Spielregel: Jeder Tänzer ist der Partner eines von den fünf Musikspielern und entwerder wird von der gespielten Melodie und Pausen geführt oder führt den Musikspieler. Der Künstler ziegt und entwickelt ein Rüstzeug der Tanzbewegungen, das früher erstellt wurde ab Bezeugungen, die in « la Halle » Garten erzählt werden.

Musik und Tanz sind zwei kurzlebigen Künsten, die die Vergangenheit zu revitaliesiert durch die Erinnerung Ehren

La musique et la danse sont deux arts éphémères qui contribueront à revitaliser le passé en honorant la mémoire de plusieurs siècles de vie de l’industrie textile locale.

La Machine

L’Homme se trouve à la source de la création de l’outil. Ma démarche artistique est de chercher à retrouver l’Homme en partant de la mécanique. Les danseurs pénètrent au cœur de l’instrument et deviennent son, mouvement, rythme, accumulation, répétition, coordination, synchronisation, tension, naissance du produit manufacturé et jusqu’au travailleur actionnant les rouages. La Machine est une œuvre concise, hachée en petites séquences sonores et visuelles où chaque geste constitue l’une des notes d’une symphonie.

Témoignages

A travers Les témoignages d’une dizaine de personnes issues du monde de l’industrie textile, le cheminement du danseur est de tenter d’illustrer l’indicible caché dans un soupir, un timbre, un silence ou derrière un mot, une hésitation, un rire, etc. L’interprétation du danseur repose sur sa réceptivité devant une voix qu’il a choisie sans en connaître l’auteur(e), une voix avec laquelle il entretiendra une relation intime et sensible.

[/Lang_de]

Créations

2016 3 solos sur le thème de la Résistance (3mn – 9mn – 6mn)
 sophie-resistancew
La Résistance selon le vécu de chacun, interprétations personnelles. Voir « travail en cours »
Chorégraphies: Claire Gattet et les danseurs
I
nterprètes: Raphaël Gioria (musique: the Cranberries), Sophie Rehel (poésies de Lance Henson), Alix Nanou (nouvelle de Nathalie Bélicard et Gilles Cauture)
2016 Un cœur qui bat dans le carton (8mn)
sortie-bustes3w
Suite du Soulèvement des cartons. Après le thème du gaspillage et de la surconsommation, vient celui du recyclage avec un lien fort vers la situation catastrophique des migrants.
Chorégraphie: Claire Gattet
I
nterprètes: Mona Combier, Raphaël Gioria, Lisa Kiesgen, Roxane Gioria
Musique: Arvo Pärt Collage sur B-A-C-H
2016 Je lutte donc je suis (10mn)
claire-sophie16
Signer une pétition permet de s’exprimer facilement sans sortir de chez soi. Manifester dans un lieu public va bien au-delà. La mise en jeu du corps engage la personne toute entière.
Chorégraphie, interprètes: Sophie Rehel, Claire Gattet
Musique: NA MI ZISOUME SAN DOULI  (paroles Lisa et Yannis Youlountas / musique Ta Limania Xena
2015 Le soulèvement des cartons (10mn)
 cartons1wbis
Cinq danseurs donnent une ultime vie à de banals cartons voués à être jetés. De l’arbre vivant à sa transformation jusqu’à la mort, la danse exprime la folie des hommes  et rend hommage aux amoureux de la terre.
Chorégraphie: Claire Gattet
Interprètes: Marie Chazotier, Lisa Kiesgen, Sabrina Allain, Raphaël Gioria, Mona Combier
Musique: Edvard GRIEG
Costumes: Claire Gattet
2014 Une autre histoire (15mn)
histoire-escaladew
Dans un lieu imprégné de son passé, sur une musique chevaleresque, la danse choisit de raconter une toute autre histoire. Tandis que le site prête son architecture aux danseurs, la musique leur insuffle son énergie. La chorégraphie s’inspire de cette interférence pour faire surgir de l’ombre des personnages hors du commun.
Chorégraphie: Claire Gattet
Interprètes: Mona Combier, Raphaël Gioria, Lisa Kiesgen, Claire Pichot, Juliette Plasse, Sophie Rehel
Musique: James Newton Howard
Costumes: Claire Gattet
2013 Les petites Coppélia (15mn)
Le propos des petites Coppélia illustre le trouble que le flâneur peut ressentir devant les visages de ces mannequins au regard intense. Le promeneur se fait parfois surprendre et se retourne, pensant être observé à son insu. La sensation d’une présence peut le déstabiliser et stimuler son imagination. Les modèles se dédoublent, s’animent, l’histoire peut commencer…
Chorégraphie: Claire Gattet et les interprètes
Interprètes: Juliette Plasse, Lisa Kiesgen
Musique: Johann Strauss II
Costumes: magasin Bonin Sports
2013 D’après l’œuvre de Juliette PITA (20mn)
Il y a d’une part le rôle clé joué par la femme dans la société mélanésienne, et d’autre part l’arbre qui tient une place centrale dans la vie de la population. Ces deux « personnages » s’entrecroisent dans l’œuvre de Juliette Pita, l’écorce servant de support à ses tableaux.
La danse exprime les allers-retours de l’artiste à son œuvre, chacun se nourrissant de l’autre. Une performance colorée, rythmée et dynamique.
Chorégraphie: Claire Gattet et les interprètes
Interprètes: Sophie Piot, Valérie Vermare, Perrine Bœuf, Amélie Faure, Amandine Vermare
Musique: Traditionnelle de Polynésie – Les voix des Maohis – Le chant des vagues (Jean-Luc Hérelle) – Ambiances sonores d’Australie (David Lumsdaine)
Costumes: Nadège Dulac, Claire Gattet
2012 La danse des mots (30mn)

Ce spectacle de rue interactif pour tout public interpelle la sensibilité, l’écoute et l’imagination du spectateur. Une liste de mots   est distribuée aux passants. Sur les pavés, un escabeau. Les mots circulent, bougent et prennent corps. Le spectateur a pour mission de découvrir le sens du geste et de la danse et de pointer du doigt le mot juste.  
Chorégraphie et interprètes: Amélie Faure, Mallaury Vernet, Amandine Vermare, Lisa Kiesgen, Claire Gattet
Musique: Carlos d’Alessio
Costumes: les danseuses
2011 Merci (12mn)

 

Il y a comme une nécessité de le dire, de le proclamer, de le répandre et d’en faire écho. L’humour se charge de transmettre le message. La danseuse se métamorphose en un personnage touchant ou ridicule, comique ou convaincu, poétique ou enchanté. Le résultat est dans la boîte. Il faut y être, attraper un merci au vol et lancer un sourire aux artistes. Et hop, c’est encore un merci qui se fabrique et un sourire qui se dessine, cela ressemble fort à une correspondance en concurrence avec le virtuel. De vrais sourires et mercis que l’on peut soupeser, sentir et goûter, et qui nous accompagnent pour longtemps, longtemps… après s’être quitté.
Chorégraphie: Claire Gattet et les interprètes
Interprètes: Amélie Faure, Mallaury Vernet, Amandine Vermare, Léa Laaouidi, Juliette Plasse
Musique: Charlie Chaplin
Costumes: Martine Vermare
2010 L’eau (10mn)

Les danseuses utilisent tous leurs sens pour mettre en valeur l’eau précieuse, indispensable à la vie. Le spectateur visualise et entend simultanément l’eau et la danse. La gestuelle est suggestive, elle ravive l’imaginaire de celui qui regarde. Pendant et après la prestation, le public est titillé, il a envie de se désaltérer, de se rafraîchir, de se miroiter et d’entrer dans l’eau. Cette performance a pour but d’éveiller les consciences, d’engranger des questionnements sur l’eau et l’avenir de l’Homme.
Chorégraphie: Claire Gattet et les danseuses
Interprètes: Amélie Faure, Mallaury Vernet, Amandine Vermare, Léa Laaouidi, Juliette Plasse
Costumes: Nadège Dulac
2010 Les Fêtes Vénitiennes (30mn)

Les Fêtes Vénitiennes conjuguent à la fois le 300ème anniversaire de la naissance de G.-A. Simonet – créateur de la mousseline – avec la reprise d’une œuvre musicale créée l’année de sa naissance, le 50ème anniversaire du Jumelage entre Tarare et Herrenberg, avec la venue d’artistes Allemands et Slovènes exprimant l’ouverture de la ville de Tarare sur l’Europe et l’adhésion au thème de la fête des mousselines « Rythmes et musiques du monde ».
Vingt-deux artistes participent à l’élaboration de la chorégraphie en apportant chacun un morceau du puzzle. Sur scène, se côtoient modern jazz, danse latino et danse contemporaine. Cette réalisation originale qui inclut les musiciens sur scène possède une dimension universelle et symbolique du rapprochement entre des êtres de tous horizons.
Chorégraphie, mise en scène: Rosana Horvat, Daniel Binder et Claire Gattet
Danseurs: Daniel Binder, Philipp Langer, Lisa Othegraven, Désirée Talaga, Lara Gligic, Laura Klenovsek, Spela Krznaric, Sanja Spiric, Tjasa Štrasner, Vid Ostrbenkv, Valérie Vermare, Amandine Vermare, Nadège Dulac, Perrine Boeuf, Léa Laaouidi
Musiciens: Yves Charpentier, Jean-Christophe Murer, Eric Villevière, Vincent Legoupil, Benoit Roulet
Musique: André Campra
Costumes: Nadège Dulac
Coiffures: Arnaud Sicard
2010 La Machine (30mn)

Les danseurs pénètrent au cœur de la machine et deviennent son, mouvement, rythme, accumulation, répétition, coordination, synchronisation, tension, naissance du produit manufacturé et jusqu’au travailleur actionnant les rouages. En parallèle, au travers des témoignages de personnes issues du monde de l’industrie textile, le cheminement du danseur est de tenter d’illustrer l’indicible caché dans un soupir, un timbre, un silence ou derrière un mot, une hésitation, un rire, … une voix avec laquelle il entretiendra une relation intime et sensible.
Chorégraphie: Claire Gattet et les danseuses
Interprètes: Amélie Faure, Mallaury Vernet, Laura Maurice, Nadège Dulac, Valérie Vermare, Claire Pichot, Perrine Boeuf, Amandine Vermare, Léa Laaouidi, Juliette Plasse et les musiciens du Concert Impromptu
Costumes: Nadège Dulac
Bande sonore: Francis Mainard (témoignages d’ouvriers de l’industrie textile) et Olivier Paraire (sons de machines)
Lumière: Philippe Andrieux
2010 Improvisation musique et danse (20mn)

Des duos de danseuse et musicien improvisent à ciel ouvert.  La danseuse s’inspire d’un bagage gestuel créé à partir des témoignages exposés dans le jardin de la Halle de Tarare. Le musicien expose puis développe un thème selon son inspiration. très rapidement, l’un et l’autre s’accordent à l’unisson. La musique et la danse sont deux arts éphémères qui contribuent à revitaliser le passé en honorant la mémoire de plusieurs siècles de vie de l’industrie textile locale.
Coordination artistique: Claire Gattet
Danseuses: Amélie Faure, Juliette Plasse, Valérie Vermare, Claire Pichot, Perrine Boeuf, Amandine Vermare
Musiciens: Yves Charpentier, Jean-Christophe Murer, Eric Villevière, Vincent Legoupil, Benoit Roulet
2009 L’important c’est d’Aimer (50mn)

L’important c’est d’aimer est une ode au respect de la terre, la complainte de nombreuses femmes du monde criant leur désarroi et leur impuissance face au non sens des actes commis par l’Homme sur notre terre nourricière.
Chorégraphie:
Claire Gattet et les danseuses
Interprètes: Amélie Faure, Mallaury Vernet, Salomé Aillaud, Nadège Dulac, Valérie Vermare, Claire Pichot, Perrine Boeuf, Amandine Vermare, Juliette Plasse
Musique: Annette Fochs – Claire Gattet (composition pour 9 angklungs)
Poèmes et lecture: Simone Durand
Costumes: Nadège Dulac
 
2009 Duo Amandine & Caspar (6mn)

Une matière première élaborée au sein de chaque pays à partir de la musique et des paroles d’une chanson de Jacques Brel. Une fois réunis, en quelques heures, une danseuse française et un danseur hollandais composent un duo sur Le Plat Pays dans sa version française puis hollandaise.
    
Duo présenté à l’occasion du 5ème festival des cultures européennes Musichoridanse à Joux (69)
 
 
Chorégraphie, interprétation et costumes: Amandine Vermare, Caspar Bik
Musique: Jacques Brel
 
2008 A table ! (40 mn)

A table! a été créé à l’occasion d’un dîner spectacle à la ferme auberge La Grange à Lay (42). Se sont succédés le solo à la petite cuillère, le duo des assiettes, la dévoration des ours en guimauve, le quatuor à la pomme,… et le repas présidentiel !

Chorégraphie et costumes: Claire Gattet et les danseurs
Interprètes: Arthur Chambost, Claire Pichot, Valérie Vermare, Mallaury Vernet, Alice Duarté, Juliette Plasse, Amandine Vermare, Amélie Faure, Nadège Dulac, Salomé Aillaud, Perrine Boeuf
Musique: Verdi

 
2008 Horizon Intérieur (17mn)

Création autour du film allemand « Quatre minutes » de Chris Kraus (2006.) La danse se veut être la continuité de l’âme. Chaque danseur explore son propre univers intérieur à la recherche de sa liberté.

Chorégraphie et costumes: Claire Gattet et les danseurs
Interprètes: Perrine Boeuf, Alice Duarté, Salomé Aillaud, Arthur Chambost, Amandine et Valérie Vermare, Juliette Plasse, Amélie Faure, Mallaury Vernet
Musique: Schubert – Mozart – Schumann

 
2007 Souvenirs (12mn)

Souvenirs est une pièce sur la mémoire qui mêle différentes chroniques vécues par chacun des interprètes sur les bancs de l’école. Se succèdent Ennui, Poésie, Rédaction, Etourderie, Impatience.

Chorégraphie, costumes et interprétation: Claire Pichot,  Anne Paccard, Naya Poirier, Nadège Dulac, Amélie Faure, Salomé Aillaud, Amandine Vermare, Valérie Vermare, Juliette Plasse, Alice Duarté, Claire Gattet
Musique: Eric Serra

2007 Duos Franco-Hollandais (5mn)
Sur une musique proposée par le chorégraphe Guus Van Kan, Claire Gattet a composé une danse pour quatre danseuses de la compagnie. En quelques heures, Guus a réalisé la version masculine et le résultat est surprenant de vivacité et de spontanéité!

Chorégraphie: Guus Van Kan et Claire Gattet
Interprètes:
Perrine Boeuf, Nadège Dulac, Valérie Vermare, Amandine Vermare, Alice Duarté, Claire Gattet – Caspar Bik, Midas Bik, Nick Lander, Julian Enequist.
Musique:
Sertab Erener
Costumes:
Les danseurs

2007 Les Petits Restes (nouvelle version 9mn)
Des coussins d’air se remplissant d’air et se transformant tour à tour en oreiller, robes de mariée, terrier, écharpe, couverture, tortue…Chorégraphie, costumes et interprétation: Mallaury Vernet, Amélie Faure, Juliette Plasse, Salomé Aillaud, Naya Poirier
Musique: Erik Satie
Accessoires: Martine Vermare, Éliane Duarté
2006 Les Petits Restes (12mn)

Cette pièce a été créée à l’occasion du vernissage de l’exposition intitulée « Visions surréalistes »au Centre Culturel André Malraux à Tarare. Des visions de rêves sont  mis en mouvement et en volumes pour interpeller le spectateur sur l’existence réelle et tangible de la pensée.

Chorégraphie et costumes: Claire Gattet et les danseuses
Interprètes: Valérie Vermare, Juliette Plasse, Anne Paccard, Amélie Faure, Mallaury Vernet, Nadège Dulac, Alice Duarté, Salomé Aillaud, Amandine Vermare, Claire Pichot
Musique: Erik Satie
Accessoires: Eliane Duarté et Martine Vermare

2006 Patchwork (50mn)
Patchwork est né à Carmaux (81) dans le petit théâtre de poche « Le Labo ». Les danseurs ont composé des séquences ludiques dans un esprit léger empli de tendresse et d’allégresse.

Chorégraphie et interprétation: Anne Paccard, Morgane Théalet, Amélie Faure, Amandine Vermare, Alice Duarté, Valérie Vermare, Claire Gattet
Musique:
Dvorak – Étienne Perruchon – Era – Minuit Guibolles – Coup de vent – Tété
Costumes et accessoires: Les danseurs

2006 Écoute (17mn)
Créée à l’occasion du vernissage de l’exposition « Gestes et mouvements » au centre culturel André Malraux à Tarare, Ecoute est une oeuvre sur les réalisations plastiques. L’artiste, la matière, le modelage, le modèle, le regard, le toucher, les outils ont orienté la recherche de la gestuelle sur l’écoute portée par le sculpteur sur son oeuvre en devenir.

Chorégraphie: Claire Gattet et les danseuses
Interprètes: Claire Pichot, Amélie Faure, Juliette Plasse, Anne Paccard, Valérie Vermare, Amandine Vermare, Morgane Théalet, Alice Duarté
Musique: Étienne Perruchon
Costumes: Les danseuses

2005 Ça Alors ! (20mn)
Au détour du chemin le plus anodin peut survenir le moins attendu. La surprise modifie l’ordre des choses, donne de la saveur au quotidien, stimule, perturbe, questionne, déconcerte…

Chorégraphie: Claire Gattet et les danseurs
Interprètes: Erwan Chizat Saint-Lager, Valérie Vermare, Morgane Théalet, Alizée Petitjean, Lorédane Chizat Saint-Lager, Chloé Rouchon, Amandine Vermare, Amélie Faure, Mélissa Gibert, Anne-Claire Sanz, Alice Duarté
Musique: Étienne Perruchon
Costumes: Les danseurs

2005 Dogora « Ouvrons les yeux » (17mn)
En présence Patrice Leconte, réalisateur du film documentaire Dogora, la compagnie a interprété  sur la scène du cinéma Jacques Perrin à Tarare, quelques extraits de l’oeuvre musicale pour choeurs et orchestre écrite par Étienne Perruchon servant de support aux images.

Chorégraphie: Claire Gattet et les danseurs
Interprètes: Amandine Vermare, Lorédane Chizat Saint-Lager, Chloé Rouchon, Alizée Petitjean, Valérie Vermare, Morgane Théalet, Mélissa Gibert, Erwan Chizat Saint-Lager, Claire Gattet
Musique: Étienne Perruchon
Costumes: Les danseurs

2004 La Ronde Autour du Monde (40mn)
La terre, source de vie, de questionnement. La langue des signes, alliage subtil d’expressivité et de gestuelle minimaliste, et la calligraphie, avec ses trajectoires dans l’espace associées à une dynamique, apportent une matière précieuse pour construire et nourrir la danse. A partir de mots ou de textes, le mouvement devient parole du corps, l’expression devient danse.

Chorégraphie: Claire Gattet
Interprètes: Maxime César, Florence Tuffigo, Valérie Vermare, Alizée Petitjean, Lorédane Chizat Saint-Lager, Anne-Claire Sanz, Amélie Faure, Mélissa Gibert, Amandine vermare, Erwan Chizat Saint-Lager, Chloé Rouchon, Eléonore Dauphin, Alice Duarté
Conteuse: Marianne Germain

Poèmes: Frédéric Kiesel – Paul Valet – Monique Hion – Jacques Charpentreau – Paul Fort – Georges Jean
Musique: Lokua Kanza – Danyel Waro – Elliot Goldenthal
Costumes et accessoires: Les danseurs

2003 Le Jardin Extraordinaire II
La nature est une source intarissable d’inspiration. Voici le deuxième voyage au coeur de ce jardin extraordinaire. La joie des rendez-vous et la déception de l’attente, la recherche de l’ami puis l’élan des retrouvailles sont vécus comme de véritables aventures au coeur de ce labyrinthe végétal.

Chorégraphie: Claire Gattet
Interprètes: Fidji Thimonier, Clémence Gattet, Mélissa Gibert, Céline Guillermin, Alizée Petitjean, Chloé Rouchon, Florence Tuffigo, Éléonore Dauphin, Erwan Chizat Saint-Lager, Valérie vermare, Lorédane Chizat Saint-Lager, Amandine Vermare
Musiques: Dany Brillant – La Tordue – Jacques Brel
Costumes: Les danseurs

2002 L’Attente (3mn30)
Créé et interprété pendant le 4ème festival-concours international de danse pour enfants de Moscou. Attendre jusqu’à atteindre les limtes de l’impatience. Ce temps démesurément long et qui s’étire encore, charge le corps d’une énergie nouvelle.

Chorégraphie: Claire Gattet
Interprètes: Amandine Vermare, Alice Duarté, Mélissa Gibert, Éléonore Dauphin, Alizée Petitjean, Chloé Rouchon, Lorédane Chizat Saint-Lager, Valérie Vermare, Erwan Chizat Saint-Lager
Musique: Dany Brillant
Costumes et accessoires: les danseurs

2002 Le Jardin Extraordinaire (15mn)
Créé pour le 4ème festival-concours international de danse pour enfants de Moscou.Voyage au coeur d’un jardin arrosé par la chanson, la poésie et les mots. Un jardin de danseurs et de douceurs qui sent bon la pluie, les arbres et les oiseaux.

Chorégraphie: Claire Gattet
Interprètes: Amandine Vermare, Alice Duarté, Mélissa Gibert, Éléonore Dauphin, Alizée Petitjean, Chloé Rouchon, Pauline Comby, Céline Guillermin, Lorédane Chizat Saint-Lager, Valérie Vermare, Erwan Chizat Saint-Lager
Musique: Charles Trenet
Costumes: Les danseurs

2001 Prière pour la Paix (Durée 7mn)
Vent messager. Recueil des prières du monde. La ronde des mots porteurs de paix tourbillonne par delà les frontières. Pièce interprétée en Roumanie et en France.

Chorégraphie: Claire Gattet
Interprètes: Pauline Comby, Sophie Joly, Charlène Pierrefeu, Fidji Thimonier, Adriane Couble, Clémentine Caillard, Eléonore Dauphin, Amandine Vermare, Erwan Chizat Saint-Lager, Céline Guillermin, Valérie Vermare, Lorédane Chizat Saint-Lager, Claire Gattet
Création musicale: Cédric Laurent (Piano: Cédric Laurent – Hautbois: Pascal Durand)
Costumes: Les danseurs

2001 Entre Deux Eaux (10mn)
Solo pour une danseuse, un banc et deux bâtons. La danseuse apprivoise les bâtons jusqu’à faire naître une connivence ludique et sensible. A la fin, le regard reste suspendu aux remous de l’air.

Chorégraphie: Claire Gattet et Valérie Vermare
Interprète: Valérie Vermare
Musique: JS Bach

2000 Poèmes de la Lune et de Quelques Étoiles (35mn)
D’après le recueil de l’écrivain méridional Jean Joubert. Les poèmes sont tantôt clamés, chuchotés, rythmés, harmonisés, interprétés en langage des signes, mis en espace et dansés expressivement. Cette pièce a été présentée à Moscou et à Saint Petersbourg.

Chorégraphie: Claire Gattet et les danseurs
Interprètes: Pauline Comby, Sophie Joly, Charlène Pierrefeu, Fidji Thimonier, Adriane Couble, Clémentine Caillard, Eléonore Dauphin, Amandine Vermare, Erwan Chizat Saint-Lager, Céline Guillermin, Valérie Vermare, Lorédane Chizat Saint-Lager, Claire Gattet
Création vocale: Angélique Prost, Malory Sylvestre, Cédric Laurent, Guillaume Girin, Pascal Lombardi
Costumes: Les interprètes

2000 Dès l’Aurore (10mn)
Hommage à la chorégraphe allemande Karin Waehner. Le tissu, vêtement ou peau, apparence ou réalité, recouvre et dévoile en même temps. Faire et laisser faire la danse. S’adapter à l’instant et à l’instabilité, devenir la spontanéité devant l’imprévisible.

Chorégraphie, interprétation et costume: Claire Gattet
Musique: Fauré

2000 Le Langage des Bâtons (10mn)
Solo pour une danseuse et deux bâtons.
Les bâtons… Contrainte…
Corps prolongé,  Amplitude, Vitesse, Intensité et Liberté.
Chorégraphie: Valérie Vermare et Claire Gattet
Interprétation et costume: Valérie Vermare
Musique: Madredeus
1999 Des racines et du vent (25mn)
Difficile de percer le béton pour enfoncer mes racines…Dois-je aller ailleurs ? Ailleurs est-ce chez moi ? Le vent est si fort qu’il m’emporte, mes pieds courent sur le sol dur… De mon être jaillit une danse, une danse d’espoir ou de désespoir, sur laquelle je bâtis ma vie.
Chorégraphie: Claire Gattet
Interprètes: Seïna Hachichi, Servane Jeanselme, Sylvain Decloitre (puis Erwan Chizat Saint-Lager), Lorédane Chizat Saint-Lager, Christine Jusselme, Valérie Vermare
Costumes: Les danseuses

2010 L’eau (10mn)

Les danseuses utilisent tous leurs sens pour mettre en valeur l’eau précieuse, indispensable à la vie. Le spectateur visualise et entend simultanément l’eau et la danse. La gestuelle est suggestive, elle ravive l’imaginaire de celui qui regarde. Pendant et après la prestation, le public est titillé, il a envie de se désaltérer, de se rafraîchir, de se miroiter et d’entrer dans l’eau. Cette performance a pour but d’éveiller les consciences, d’engranger des questionnements sur l’eau et l’avenir de l’Homme.
Chorégraphie: Claire et les danseuses
Interprètes: Amélie Faure, Mallaury Vernet, Amandine Vermare, Léa Laaouidi et Juliette Plasse
Costumes: Nadège Dulac

La cie

[Lang_fr]

La compagnie Créa’Danse naît en 1999 sous l’impulsion de Claire Gattet. Elle se compose d’enfants, adolescents et adultes ayant choisi la danse contemporaine comme mode d’expression artistique. Avec plus de 25 créations à son actif, la jeune troupe s’est produite en Allemagne, Russie, Roumanie, Slovénie, Croatie, Pays-Bas, Pologne et dans plusieurs villes de France (Marseille, Lyon, Paris, Romans, Grenoble, Carmaux, Bagnols sur Cèze, Fourneaux, Tarare et sa région).


Les danseurs multiplient les expériences en donnant des spectacles dans des lieux inhabituels tels que l’aéroport de Frankfort, la Place Rouge à Moscou, le pont d’un bateau, le parvis d’une église, un pré, une grotte en Slovénie, une galerie d’art en Roumanie, la scène pentue d’un cinéma, une auberge, une place publique…


Pendant dix ans, les danseurs ont collaboré à la réalisation d’un projet de spectacle chorégraphique avec des enfants en situation de handicap.

La jeune troupe accueille régulièrement des ensemble de musique et danse en provenance d’Europe afin de découvrir d’autres cultures et de nouer des liens d’amitiés dans un esprit de partage et d’ouverture sur le monde. Elle connaît aussi régulièrement le plaisir de représenter la France dans des festivals européens.

 
Elle participe activement au développement de la vie culturelle de la ville de Tarare en réalisant des projets en partenariat avec des associations ou structures locales (conte, cinéma, lycée, musique, peinture, festival, médiathèque…).

[/Lang_fr]
[Lang_en]

 
 
The dance company Créa’Danse is composed of children, teenagers and adults who have chosen modern dance as a way- to express themselves. The company is rich of about 20 performances and went on stage in Germany, Russia, Romania, Slovenia, Croatia, The Netherlands, Poland and France (Marseille, Lyon, Paris, Romans, Grenoble, Carmaux, Bagnols sur Cèze, Tarare and vicinity).
 
 
 The dancers are eager for new experiments and they stage performances in unexpected places such as Frankfort airport, the Red Square in Moscow, the deck of a boat, the square in front of a church, a field, a cave in Slovenia, the sloping stage of a cinema, an inn, or the market square.

During 10
 years, the dancers get together and put on a dance show with disabled children.

They young company regularly hosts a groups of dancers from all over Europe so as to discover new cultures and to forge ties in a spirit of mutual experience- sharing and of openness on to the world. 

The company is also active locally sharing in the cultural life of the town of Tarare, or putting on projects with associations (tales, music, painting or festivals) or with local public places (cinema, high schools, media centres).

[/Lang_en]

Les danseurs

Alix NANOU

Roxane GIORIA

Alizée PETITJEAN

Sabrina ALLAIN

Marie CHAZOTIER

Mona COMBIER

Lisa KIESGEN

Sophie REHEL

Claire PICHOT

Raphaël GIORIA

Juliette PLASSE

Amélie FAURE


Amandine VERMARE

  » Pour moi, Créa’Danse est bien plus qu’une simple compagnie de danse, mais c’est un plaisir partagé de danser, de créer, de se retrouver, d’avoir le trac, de monter sur scène, de voyager, de rencontrer et … de sourire ! » 2010

Perrine BOEUF

 » La rencontre avec Créa’ Danse s’est faite par hasard! A l’heure où je cherchais à donner des cours de danse, je me suis retrouvée à en prendre et à partager des moments où improvisation et création ne font plus qu’un! Trois ans après, je fais toujours partie de cette petite famille, où le travail ne cesse de me faire évoluer dans mes pensées chorégraphiques… » 2010

Valérie VERMARE

« Une année, deux années, trois années, dix années …
Mais pourquoi être restée si longtemps dans la même compagnie de danse me diriez-vous ?
– Car il s’y passe sans cesse des nouveautés, des découvertes chorégraphiques et humaines, on y apprend les danses, celles qui font grandir et être soi-même, celles qui font opposition à ce que vous êtes mais vous renforcent. » 2010

Mallaury VERNET
« Pour moi, Créa’Danse c’est plus que de la danse, c’est une deuxième famille où l’on peut s’exprimer, s’ échapper, se découvrir et savoir ce que l’on aime vraiment.  Quatre ans déjà que je suis avec vous et j’ai toujours la même joie de venir aux cours le vendredi… » 2010

 Léa LAAOUIDI

« Je crois qu’il n’y a pas de hasard dans la vie et c’est pourquoi mon arrivée dans la Compagnie n’en est pas un. J’ai retrouvé dans Créa’Danse les raisons qui m’ont amenée vers la danse contemporaine : la poésie, le partage, le langage du corps, la création artistique. Pour moi, Créa danse est comme un puzzle. Les pièces sont toutes différentes mais en les assemblant correctement le résultat est magique. Je suis fière de faire partie de cette aventure et d’apporter mon petit grain de sel dans la recette qui fait de Créa’Danse une compagnie pas comme les autres. »

Lorédane CHIZAT SAINT-LAGER

« J’ai découvert la danse avec Créa’Danse et j’ai appris tellement de choses au sein de cette famille. Tous unis dans le même plaisir, on partage ce goût de création, de danser seul ou à plusieurs et les rencontres. Aujourd’hui je pratique la capoeira pour le plaisir et je me rends compte que Créa’Danse m’a apporté beaucoup. » 2011

Erwan CHIZAT SAINT-LAGER

Nadège DULAC

Alice DUARTÉ

« Que de bonheur.  Aucun mot n’égalera ce que j’ai vécu à Créa’danse. C’est depuis ma famille , celle avec qui j’ai partagé des moments extraordinaires.  Aujourd’hui j’ai 15 ans et je suis interne au lycée a Villefranche. Merci Créa’Danse!  » 2010

Chloé ROUCHON

« Créa’Danse a eu des conséquences sur ma vie ! J’y ai fait des rencontres géniales , vous !!  Et puis ça m’a permis de vraiment savoir ce que j’aime , la danse et le théâtre !!
Aujourd’hui  j’ai 20 ans, je suis en terminale bac tapissier d’ameublement et j’habite à Lyon. »
2009

Sylvain DECLOITRE

  « J’étais présent au tout début de Créa’Danse, j’étais alors un enfant de huit ans et c’était un plaisir d’aller danser chaque vendredi soir avec ce petit groupe de danseurs orchestré par Claire. Ce groupe m’a donné envie d’aller plus loin. Je suis donc entré au Conservatoire National de Région de Lyon, puis au CNR d’Avignon pendant 5 ans et enfin au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.
Je suis maintenant danseur dans la compagnie de Jean Claude Gallotta à Grenoble. »
2009

International

Voyages

2016 ___ALLEMAGNE (festival du 275ème anniversaire du Palatinat à Pfalzdorf dans le Bas-Rhin & 50 ans du groupe Die Klingende Windrose à Xanten)

creadanse-pfalzdorfw

2015 ___DANEMARK (Festival Nordlek 2015 à Viborg)

wcamp-d-ete-danemark15

2013 ___ALLEMAGNE (21ème International Music Week à Olpe)

Olpe03w

2011 ___POLOGNE (5ème Festival International des Arts Traditionnels à Poznan)

2011 ___ ALLEMAGNE (Herrenberg)

2010 ___ ALLEMAGNE (20ème Festival International de musique et danse Olpe, Paderborn, Herzogenrath, Finnentrop)

2008 ___ SLOVÉNIE (Brezitce, Artice, Cernomelj/festival international Saint- Georges, Sevnica)

2007 ___ PAYS-BAS (Utrecht)

2007 ___ PAYS-BAS (Terneuzen – Festival Folkart)

2005 ___ ALLEMAGNE (Herrenberg)

2003 ___ SLOVÉNIE /CROATIE (Brezitce / Losinj)

2002 ___ RUSSIE (Moscou – 4ème Concours international de danse pour la jeunesse, salle de concert  Tchaikovsky)

2001 ___ RUSSIE (Moscou)

2001 ___ ROUMANIE (PLoiesti – Brasov)

2001 ___ ALLEMAGNE (Herrenberg)

2000 ___ RUSSIE (Saint Petersbourg – Moscou)

1999 ___ ALLEMAGNE (Herrenberg)

Accueil artistes / Groupes

2016 ___ ALLEMAGNE – Ensemble de danse Die Klingende Windrose de la Rhénanie du Nord-Westphalie dirigé par Andreas Shillings

2015 ___ SLOVAQUIE – Ensemble de danse TUS de Sabinov dirigé par Miroslav Fabian

2013 ___ ALLEMAGNE – Ensemble de danse Die Klingende Windrose de la Rhénanie du Nord-Westphalie dirigé par Andreas Shillings

2009 ___ GÉORGIE – Ensemble de danse Momavali de Tbilisi dirigé par Zaal et Maya Chumburidze

2008 ___ ROUMANIE – Soliste Andrei Colegiu de l’ensemble de danse Poienitsa de Brasov

2007 ___ SLOVÉNIE – Groupe de danse Kud Oton Zupancic de Artice dirigé par Zdravko Dusic

2005 ___ RUSSIE – Ensemble de danse Renaissance de Moscou dirigé par Irina et Sacha Sokolov

2004 ___ RUSSIE – Dacha et Jennia Stepanova (chanteuses)

2004 ___ ESPAGNE – Ensemble de danse Renacer de  Badajoz dirigé par Sergio Fernandez Cebrian

2003 ___ ALLEMAGNE – Ecole de danse Rouge et Noir de Herrenberg

2002 ___ SLOVÉNIE – Groupe de danse Kud Oton Zupancic de Artice dirigé par Zdravko Dusic

2002 ___ ROUMANIE – Chorale et ensemble instrumental du lycée de Ploiesti

2001 ___ RUSSIE – Ensemble de danse Renaissance de Moscou dirigé par Irina et Sacha Sololov

2001 ___ RUSSIE – Elena Boronina (directrice du centre d’Études Ethnographiques de Moscou) et Slava (professeur à l’université, directeur de la maison du folklore en Sibérie regroupant 100 régions et 800 centres de recherche multi-instrumentiste)

2000 ___ ALLEMAGNE – Ecole de danse Rouge et Noir de Herrenberg

1999___ RUSSIE – Elena Boronina (Danseuse, directrice du centre d’Études Ethnographiques de Moscou)
et Vadim Ivanov (musicien)

Calendrier

2016
Saint Romain de Popey
novembre – Poésies de Résistances  “De Wounded Knee à Jérusalem”/ 3 solos sur le thème de la résistance, créations
Allemagne
octobre – Anniversaire 50 ans du groupe Die Klingende Windrose à Xanten / Un cœur qui bat dans le carton

Tarare
juin – École Voltaire / Un cœur qui bat dans le carton
avril – Cinéma Jacques Perrin / Un cœur qui bat dans le carton, création
janvier – Cinéma Jacques Perrin / Je lutte donc je suis, création
Les Sauvages
mars – SISM, foyer Roger Jacquet
Saint Marcel de Félines
mars – Inauguration du foyer de vie, association de la Roche

2015
Danemark
juillet – Festival Nordlek 2015, Viborg / Apprentissage A table !, pièce du répertoire
.
Tarare
mars – Cinéma Jacques Perrin / Le soulèvement des cartons, création.
mars – Médiathèque / Illustration de textes de la poétesse Murielle E. 

2014
Tarare
novembre – Cinéma Jacques Perrin / Performance sur une chanson de Richard Bohringer et Grand Corps Malade
Les Sauvages
juillet – Fête des résidants / Foyer Roger Jacquet
Feurs
juin – Fête d’été / Centre Mutualiste des Handicaps
Haute Rivoire
juin – Fête d’été de la Maison d’en Haut / Salle des fêtes
Bagnols sur Cèze
avril – Performance parc Marcel Pagnol (cie)
Tarare
mars – 3ème Festival Arts de la rue (cie)
Lyon
mars – Printemps des poètes (cie)
mars – Mois de la poésie (cie)
Février – Lectures dansées (cie)

2013
Allemagne
19 au 26 octobre – International Music Week à Olpe (cie)
Feurs
juillet – Fête d’été / Centre Mutualiste des Handicaps
L’Arbresle
juillet – Fête d’été de la Maison des Mollières / Salle Claude Terrasse
Violay
juillet – Présentation des ateliers de pratique artistique avec les élèves de l’école primaire et maternelle publique
Tarare
juin – Fête de la musique (cie)
mars  – Participation à la Semaine d’Information sur la Santé Mentale
mars – 2ème Festival Arts de la rue (cie) Une autre histoire, création.
mars – Vernissage de l’exposition CARMINA / Espace Malraux (cie)

2012
Feurs
juillet – Fête d’été / Centre Mutualiste des Handicaps
L’Arbresle
juillet – 25ème anniversaire de la Maison des Mollières / Salle Claude Terrasse
Les Sauvages
juin – 40ème anniversaire de l’Association La Roche
Tarare
juin – Performance Au coeur de la nature / Parc Thivel (cie)
mars – Participation à la semaine de la Semaine d’Information sur la Santé Mentale
février – Festival Arts de la rue (cie) Les petites Coppélias, création.
Saint Vérand (69)
mai – Festival Printemps Vérannais (cie)

2011
Tarare
décembre – Salle Joseph Triomphe  – Téléthon (cie)
juin – Gymnase de l’école Primaire de la Plaine (cie)
Pontcharra sur Turdine (69)
octobre – Salle Saint Joseph La machine (cie)
Saint Loup (69)
octobre – Première partie du groupe vocal les Bouches Cousues (cie)
POLOGNE – Poznan
24 – 30 août: Festival International des Arts traditionnels (cie)
Poznan,  Gniezno, Nowy Tomysl, Wolsztyn, Szreniawa
Châtillon d’Azergues (69)
juin – Création chorégraphique avec les ados de l’atelier danse de l’Institut « Jean Lonjaret »(cie)
Saint Just d’Avray (69)
juin – spectacle avec les danseuses de La Farandole – Salle des fêtes (cie)
ALLEMAGNE – Herrenberg
mai – Prestation à l’occasion de la « Dance Day » de la Tanzsportclub (cie)

2010
Tarare
novembre – Centre social Thomassin / Semaine de la Solidarité Internationale « L’eau ici et ailleurs » (cie)
juin – Ecole Primaire de La Plaine / Groupe de danse de l’Association des familles de Saint Romain de Popey, dirigé par Perrine Boeuf – Ateliers danse des centres sociaux de Tarare et de l’association La Farandole de Saint Just d’Avray dirigés par Claire Gattet
Fête des Mousselines / Parcours Mémoire Textile : Broderies mécaniques Girardet (La Machine et Témoignages) – Jardin de la Halle (Improvisation sur les Témoignages) –  Théâtre & Tribunal de Commerce (Fêtes Vénitiennes)
Défilé thème de la Chine
Théâtre – Première partie du spectacle de l’ADAPEI avec les enfants de l’Institut Jean Lonjaret de Châtillon d’Azergues
Théâtre – Première partie des Fêtes vénitiennes avec les adultes handicapés du foyer Roger Jacquet de Les Sauvages
Feurs
juin – 10ème anniversaire de l’Arzille, Centre Mutualiste des Handicaps
Châtillon d’Azergues
juin: Institut jean Lonjaret Cour du Château
Saint Just d’Avray
juin: Salle des Fêtes
Sainte Foy les Lyon
Juillet: RAMDAM  « Quoi de neuf « 
Bagnols sur Cèze (30)
août:  Ateliers de pratique artistique auprès des enfants du Centre Social les Passerelles
Animation rues piétonnes & place Mallet, spectacle au Parc Pierres
Vénéjan (30)
août: Théâtre de Verdure
Allemagne / Olpe
9 – 16 octobre: International Music Week
Spectacles à Herzogenrath, Olpe, Finnentrop, Paderborn

Claire

[Lang_fr]
Claire Gattet étudie la danse contemporaine à l’Institut Limon et l’école Merce Cunningham à New-York, auprès de Karin Waehner à Paris, Michel Hallet Eghayan et Kilina Cremona à Lyon.
En parallèle elle s’initie pendant sept ans au travail corporel avec Jacques Garros et Jean Masse à Bordeaux.

Après une expérience de danseuse auprès des compagnies Pierre Deloche (Lyon) et Traction Avant (Vénissieux) elle a l’opportunité de remonter une chorégraphie d’Arnie Zane  avec des danseurs de la compagnie Bill T. Jones (New-York).

Rapidement elle crée ses propres solos qui s’intègrent au sein de pièces de théâtre, de projection de photos ou de salons particuliers.

Depuis 1996, elle est titulaire du Diplôme d’État pour l’enseignement de la danse contemporaine et en 2000 elle obtient le Diplôme d’Études Musicales pour l’enseignement du solfège.

L’étude de la langue des signes l’oriente en 1999 à travailler avec un public d’enfants malentendants et dysphasiques avec handicaps associés. Progressivement elle anime des ateliers de mobilité corporelle avec des adultes psychiquement dépendants puis avec des personnes atteintes de cécité.

En parallèle, elle se spécialise dans le domaine de la petite enfance, anime des séances d’éveil corporel, sonore et musical auprès de jeunes enfants et forme le personnel encadrant et les élèves en CAP petite enfance.

En 1999, elle réalise son vœu le plus cher en créant la compagnie Créa’danse composée d’enfants et d’adultes. En 2013, la jeune troupe s’est déjà produite une quinzaine de fois en Europe.

CV Claire 2015

[/Lang_fr]

 

 

 

 

[Lang_en]

Claire Gattet studied modern dance at the Limon Institute and at the Merce Cunningham dance school in NY city. She also studied in Paris with Karin Waehner and in Lyon with Michel Hallet Eghayan and Kilina Cremona.
At the same time she was introduced to the notion of body performance and she trained for 7 years in Bordeaux with  Jacques Garros and Jean Masse.

After performing with two companies, Pierre Deloche (Lyon) and Traction Avant (Vénissieux), she got the opportunity of staging a choregraphy by Arnie Zane with the dance company Bill T. Jones (NY city).claire 2

She soon created her own solo performances which mix theatrical plays, slide shows or integrate private homes. Since 1996 she has held a state degree for the teaching of modern dance and in 2000 she passed the diploma for musical studies which entitled her to teach music theory in secondary schools.

Claire solo sept 09 2Since 1996 the study of the sign language has led her to work with children suffering from hearing problems and disphasia. And since 2004 with psychotic and schizophrenic adults and with others suffering from autism.


In 1999 she had the oportunity of fulfilling her dearest wish namely creating her own dance company Créa’Danse which is currently attended by both children and adults. In 2009 this young company went on stage abroad about 15 times.
[/Lang_en]